Accueil > Diocèse > Economie diocésaine

Economie diocésaine

Une organisation structurelle originale…

Ni multinationale, ni administration publique, l’Eglise hiérarchique ne s’organise pas comme une structure administrative pyramidale.
Chaque diocèse est « une portion du peuple de Dieu » confiée à son évêque. Il est le premier niveau de l’organisation de l’Eglise.

Les paroisses

Si les paroisses sont solidaires entre elles au sein d’un même diocèse, sont aussi autonomes. Elles constituent le deuxième niveau de l’organisation, la plus proche des baptisés.
C’est d’abord sur leur territoire que va se déployer concrètement leur mission : messes, baptêmes, communions, catéchisme, mariages et funérailles. Nommé par l’Evêque, le curé, avec ses conseils et équipes, est chargé de mettre en œuvre sa mission paroissiale. C’est lui qui a la responsabilité de veiller à l’administration des biens de sa paroisse.

Il faut donc entrer dans la logique propre de l’Eglise pour comprendre son fonctionnement, réglé par le droit canonique. Mais, si ces structures sont établies par le droit, leur « incarnation » est variable.
Comme les autres, le Diocèse de Marseille est fier de son histoire multiséculaire, de son originalité méditerranéenne et ecclésiale. Bref, le Diocèse de Marseille à sa propre personnalité, sa couleur particulière.