Accueil > Prier > Bonne nouvelle du dimanche > Bonne nouvelle du dimanche 23 septembre 2018

Bonne nouvelle du dimanche 23 septembre 2018

« Si quelqu’un veut être le premier, qu’il soit le dernier de tous et le serviteur de tous. »

PREMIÈRE LECTURE
« Condamnons-le à une mort infâme » (Sg 2, 12.17-20)

PSAUME (Ps 53 (54), 3-4, 5, 6.8)
R/ Le Seigneur est mon appui entre tous. (Ps 53, 6b)

DEUXIÈME LECTURE
« C’est dans la paix qu’est semée la justice, qui donne son fruit aux artisans de paix » (Jc 3, 16 – 4, 3)

ÉVANGILE
« Le Fils de l’homme est livré…Si quelqu’un veut être le premier, qu’il soit le serviteur de tous » (Mc 9, 30-37)

En ce temps-là, Jésus traversait la Galilée avec ses disciples, et il ne voulait pas qu’on le sache, car il enseignait ses disciples en leur disant :« Le Fils de l’homme est livré aux mains des hommes ; ils le tueront et, trois jours après sa mort, il ressuscitera. »
Mais les disciples ne comprenaient pas ces paroles et ils avaient peur de l’interroger. Ils arrivèrent à Capharnaüm, et, une fois à la maison, Jésus leur demanda :
« De quoi discutiez-vous en chemin ? » Ils se taisaient, car, en chemin, ils avaient discuté entre eux pour savoir qui était le plus grand.
S’étant assis, Jésus appela les Douze et leur dit : « Si quelqu’un veut être le premier,
qu’il soit le dernier de tous et le serviteur de tous. »
Prenant alors un enfant, il le plaça au milieu d’eux, l’embrassa, et leur dit :
« Quiconque accueille en mon nom un enfant comme celui-ci, c’est moi qu’il accueille. Et celui qui m’accueille, ce n’est pas moi qu’il accueille,mais Celui qui m’a envoyé. »

Le Christ pour boussole
Conserver l’axe de sa vie, garder le Christ pour boussole, c’est en définitive croire qu’il interviendra pour nous, ou plutôt croire qu’il est déjà intervenu pour nous

Ils le tueront et, trois jours après sa mort, il ressuscitera.
Même s’il est plus facile de regarder la résurrection, Jésus nous rappelle par quoi il doit passer, la mort

Dernière mise à jour : Lundi 24 septembre 2018