Accueil > Prier > Bonne nouvelle du dimanche > Bonne nouvelle du dimanche 24 juin 2018

Bonne nouvelle du dimanche 24 juin 2018

Ils voulaient l’appeler Zacharie, du nom de son père.Retour ligne automatique Mais sa mère prit la parole et déclara :« Non, il s’appellera Jean.

PREMIÈRE LECTURE
« Je fais de toi la lumière des nations » (Is 49, 1-6)

PSAUME (Ps 138 (139), 1-2.3b, 13-14ab, 14c-15ab)
R/ Je te rends grâce, ô mon Dieu,
pour tant de merveilles. (cf. Ps 138, 14)

DEUXIÈME LECTURE
« Jean le Baptiste a préparé l’avènement de Jésus » (Ac 13, 22-26)

ÉVANGILE
« Son nom est Jean » (Lc 1, 57-66.80)

Évangile de Jésus Christ selon saint Luc

Quand fut accompli le temps où Élisabeth devait enfanter, elle mit au monde un fils.
Ses voisins et sa famille apprirent que le Seigneur lui avait montré la grandeur de sa miséricorde, et ils se réjouissaient avec elle.
Le huitième jour, ils vinrent pour la circoncision de l’enfant.
Ils voulaient l’appeler Zacharie, du nom de son père.
Mais sa mère prit la parole et déclara :« Non, il s’appellera Jean. »
On lui dit : « Personne dans ta famille ne porte ce nom-là ! »
On demandait par signes au père comment il voulait l’appeler.
Il se fit donner une tablette sur laquelle il écrivit : « Jean est son nom. »
Et tout le monde en fut étonné.
À l’instant même, sa bouche s’ouvrit, sa langue se délia :il parlait et il bénissait Dieu.
La crainte saisit alors tous les gens du voisinage et, dans toute la région montagneuse de Judée, on racontait tous ces événements.
Tous ceux qui les apprenaient les conservaient dans leur cœur et disaient :
« Que sera donc cet enfant ? » En effet, la main du Seigneur était avec lui.

L’enfant grandissait et son esprit se fortifiait.
Il alla vivre au désert jusqu’au jour où il se fit connaître à Israël.

Jean Baptiste, un nouveau feu
En fêtant la nativité de saint Jean Baptiste, nous nous rappelons que nous sommes appelés à naître de nouveau, en nous laissant renouveler par la grâce.

“ Personne dans ta famille ne porte ce nom-là ! ’’
Le Seigneur aime susciter du neuf dans nos vies.

Vous tenez entre les mains le 500ème du numéro de Vers Dimanche. 500 semaines au long desquelles l’évangile proclamé le dimanche prochain a été médité, savouré, prié, pas à pas, pour en découvrir chaque jour une saveur nouvelle.
Car il s’agit bien de nouveauté quand on se met à écouter de tout son cœur la Parole de Dieu. Nouveauté et non répétition d’un déjà-vu ou déjà-entendu.
Le Seigneur aime susciter du neuf dans nos vies. L’évangile de ce dimanche
le rappelle bien, avec ce nouveau-né qui va porter un nom qui n’a encore été jamais donné dans sa famille.
Souhaitons-nous, les uns aux autres, d’oser croire que du neuf peut jaillir dans nos vies à l’écoute de la Parole.
Telle est l’espérance qui habite les membres de la rédaction de Vers Dimanche,
numéro après numéro.

Thierry Lamboley,
jésuite

Dernière mise à jour : Mardi 19 juin 2018