Accueil > Prier > Bonne nouvelle du dimanche > Bonne nouvelle du dimanche 5 août 2018

Bonne nouvelle du dimanche 5 août 2018

« Moi, je suis le pain de la vie. Celui qui vient à moi n’aura jamais faim ; celui qui croit en moi n’aura jamais soif. »

PREMIÈRE LECTURE
« Du ciel, je vais faire pleuvoir du pain pour vous » (Ex 16, 2-4.12-15)

PSAUME
(Ps 77 (78), 3.4ac, 23-24, 25.52a.54a)
R/ Le Seigneur donne le pain du ciel !

DEUXIÈME LECTURE
« Revêtez-vous de l’homme nouveau, créé selon Dieu » (Ep 4, 17.20-24)

ÉVANGILE
« Celui qui vient à moi n’aura jamais faim, celui qui croit en moi n’aura jamais soif » (Jn 6, 24-35)

En ce temps-là, quand la foule vit que Jésus n’était pas là, ni ses disciples, les gens montèrent dans les barques et se dirigèrent vers Capharnaüm à la recherche de Jésus.
L’ayant trouvé sur l’autre rive, ils lui dirent : « Rabbi, quand es-tu arrivé ici ? »
Jésus leur répondit : « Amen, amen, je vous le dis : vous me cherchez, non parce que vous avez vu des signes, mais parce que vous avez mangé de ces pains et que vous avez été rassasiés.
Travaillez non pas pour la nourriture qui se perd, mais pour la nourriture qui demeure jusque dans la vie éternelle, celle que vous donnera le Fils de l’homme,
lui que Dieu, le Père, a marqué de son sceau. »
Ils lui dirent alors : « Que devons-nous faire pour travailler aux œuvres de Dieu ? »
Jésus leur répondit : « L’œuvre de Dieu, c’est que vous croyiez en celui qu’il a envoyé. » Ils lui dirent alors : « Quel signe vas-tu accomplir pour que nous puissions le voir, et te croire ? Quelle œuvre vas-tu faire ?
Au désert, nos pères ont mangé la manne ; comme dit l’Écriture : Il leur a donné à manger le pain venu du ciel. »
Jésus leur répondit : Amen, amen, je vous le dis : ce n’est pas Moïse qui vous a donné le pain venu du ciel ; c’est mon Père qui vous donne le vrai pain venu du ciel.
Car le pain de Dieu, c’est celui qui descend du ciel et qui donne la vie au monde. »
Ils lui dirent alors : « Seigneur, donne-nous toujours de ce pain-là. »
Jésus leur répondit :
« Moi, je suis le pain de la vie.
Celui qui vient à moi n’aura jamais faim ;
celui qui croit en moi n’aura jamais soif. »

Le pain de l’autre rive
Au coeur d’un temps d’été, l’occasion nous est donnée, de nous laisser saisir pour vérifier notre attachement à celui qui est le pain de la vie.

"Travaillez non pas pour la nourriture qui se perd".
Voilà qu’au beau milieu de l’été, Jésus nous invite à travailler ! Quelle drôle
d’idée...
Il adresse son invitation à la foule qui le cherchait après avoir été rassasiée par
les pains multipliés. Cette foule en redemande. Elle fait tout pour ne pas perdre
Jésus des yeux. C’est tellement précieux d’avoir quelqu’un qui vous donne
du pain gratuitement et à volonté. Jésus n’est pas dupe. Il sait bien que la
démarche de la foule est intéressée. Si elle le cherche, ce n’est pas pour ce qu’il
est lui — le pain de la vie — mais pour ce qu’il donne — du pain ordinaire pour
manger, de la nourriture qui se perd, et non pas de la nourriture qui demeure
jusque dans la vie éternelle.
Profitons de cet été pour apprendre à travailler autrement, c’est-à-dire à chercher le Seigneur pour ce qu’il est.

Thierry Lamboley,
jésuite

http://www.ndweb.org/versdimanche/pdf/minivd506.pdf

Dernière mise à jour : Mardi 31 juillet 2018