Accueil > Diocèse > Patrimoine > Eglises de Marseille > Eglise Saint Barnabé

Eglise Saint Barnabé

Histoire de la paroisse

Aux XIIIe et XIVe siècles, il n’y avait pas encore de village, mais un habitat rural dispersé.

Le 17 décembre 1472, Barnabé Capelle, natif de Soliers et notaire à Marseille, achète une terre dans les parages de la Fontaine ou Vallée de Pairat. Il fournit la somme nécessaire pour faire le retable de l’ancienne chapelle du lieu (le retable est une construction en bois contre laquelle est appuyé l’autel d’une église).
Le retable offert par Barnabé Capelle a disparu lors la démolition de la vieille chapelle en 1666, mais, en mémoire de sa générosité, la chapelle avait pris le nom de saint Barnabé, ainsi que la nouvelle église construite pour la remplacer, puis enfin le quartier lui-même. Saint-Barnabé est donc devenu le patron du village

La chapelle primitive de 1786

Le 17 novembre 1786 une souscription est ouverte pour l’agrandissement de l’église et du cimetière. Mais la Révolution empêche la réalisation de ces projets.

C’est le 25 août 1845 que le conseil municipal approuve le projet de construction de l’église dont l’architecte Pascal Coste avait déjà construit les églises de Saint-Lazare et Saint-Joseph, puis celle de Mazargues et devait construire ensuite le Palais de la Bourse.

Le 25 octobre 1846, Monseigneur de Mazenod venait bénir l’édifice auquel ne manquait que le clocher.
L’ancienne église, celle de 1666, resta à peu près intacte (à l’emplacement du presbytère actuel) à côté de l’église nouvelle pendant une quarantaine d’années, le clocher de l’ancienne invitant toujours aux offices. Elle fut cependant entièrement démolie vers 1891.
Le clocher qui manquait à la nouvelle église voit le jour grâce à la générosité de Pierre et Jules Caire en 1897. Il forme, à lui seul, la façade principale flanqué de deux tours octogonale en poivrière.

Façade de l’église Saint-Barnabé : st Pierre - st-Barnabé - st Jules

Au dessus du porche et sous le vitrail que l’on a conservé, trois niches abritant les statues de saint Barnabé au centre, saint Jules à droite et saint Pierre à gauche, en remerciement aux généreux donateurs qui donnèrent leur nom à la place de l’église.

Qui était saint Barnabé ?

Son nom d’origine était Joseph. Il va très vite faire partie des premiers chrétiens.
Sa bonté est si grande envers les opprimés et les malheureux quelle lui vaut d’être surnommé par les apôtres "Barnabé" ce qui veut dire "fils de consolation".
Il deviendra pendant quelques années le compagnon de voyage de saint Paul.

Dernière mise à jour : Lundi 13 mai 2013