Accueil > Prier > Fêtes liturgiques > Le Christ Roi > Fête du Christ, Roi de Gloire

Fête du Christ, Roi de Gloire

Le 24novembre, nous fêterons le Christ Roi de Gloire. Cette fête clôture l’année liturgique et précède le 1er dimanche de l’avent. Dernier dimanche de l’année chrétienne, la fête du Christ Roi ouvre aussi le chemin vers l’avenir : Noël puis Pâques. « La fête du Christ Roi est une fête récente. "Pourquoi peut-on dire que le Christ est roi ? d’où cela vient-il ? Pourquoi la fête du Christ- Roi pour clore l’année liturgique ?

Dire que le Christ est roi, c’est dire que ce sera cela la fin du monde ! Finalement, la période avant la fête du Christ Roi c’est bien toute une attente, et une annonce de ce que sera la fin du projet de Dieu quand enfin il va être accompli ! Effectivement, Christ sera Roi. Je crois que c’est surtout pour nous pousser, pour nous inviter à hâter sa royauté, son royaume.
Quand on dit "que ton règne vienne", c’est bien qu’on souhaite de tout notre coeur que son règne vienne, vraiment. Cela vous paraîtra peut-être bizarre, mais j’aime beaucoup les méthodes "Assimil". Et je trouve que le Notre Père, c’est comme une méthode "Assimil" de la prière. Tous les jours, vous apprenez la petite méthode "Assimil" ! La mienne esr en hébreu ; tous les jours, on apprend trois petits mots de vocabulaire et peu à peu, lentement, humblement, on apprend à penser dans la langue.

Marie-Noëlle Thabut explique : http://www.croire.com/Definitions/F...

  • PREMIÈRE LECTURE
    « Ils donnèrent l’onction à David pour le faire roi sur Israël » (2 S 5, 1-3)
  • PSAUME(Ps 121 (122), 1-2, 3-4, 5-6)
    R/ Dans la joie, nous irons à la maison du Seigneur
  • DEUXIÈME LECTURE
    « Dieu nous a placés dans le Royaume de son Fils bien-aimé » (C
  • ÉVANGILE
    « Jésus, souviens-toi de moi quand tu viendras dans ton Royaume » (Lc 23, 35-43)

En ce temps-là, on venait de crucifier Jésus, et le peuple restait là à observer.
Les chefs tournaient Jésus en dérision et disaient :« Il en a sauvé d’autres : qu’il se sauve lui-même, s’il est le Messie de Dieu, l’Élu ! »
Les soldats aussi se moquaient de lui ; s’approchant, ils lui présentaient de la boisson vinaigrée en disant : « Si tu es le roi des Juifs, sauve-toi toi-même ! »

Il y avait aussi une inscription au-dessus de lui : « Celui-ci est le roi des Juifs. »
L’un des malfaiteurs suspendus en croix l’injuriait : « N’es-tu pas le Christ ?
Sauve-toi toi-même, et nous aussi ! »
Mais l’autre lui fit de vifs reproches :
« Tu ne crains donc pas Dieu !Tu es pourtant un condamné, toi aussi !
Et puis, pour nous, c’est juste : après ce que nous avons fait, nous avons ce que nous méritons. Mais lui, il n’a rien fait de mal. »
Et il disait : « Jésus, souviens-toi de moi quand tu viendras dans ton Royaume. »
Jésus lui déclara : « Amen, je te le dis : aujourd’hui, avec moi, tu seras dans le Paradis. »

  • Christ, Roi de Gloire. Eglise de Ceffalu en Sicile
Dernière mise à jour : Mardi 26 novembre 2019