Accueil > Diocèse > L’archevêque : Mgr Georges Pontier > Paroles de notre archevêque > Homélie lors des 50 ans de Notre Dame d’Afrique à Carnoux en Provence

Homélie lors des 50 ans de Notre Dame d’Afrique à Carnoux en Provence

50° Anniversaire de la construction de l’Eglise : Notre Dame d’Afrique « Dieu est-il avec nous ou bien n’y est-il pas ? » Telle est la question que se posent les croyants quand l’épreuve, l’obscurité, les ténèbres envahissent leur vie.

« « Dieu est-il avec nous ou bien n’y est-il pas » ? »
Telle est la question que se posent les croyants quand l’épreuve, l’obscurité, les ténèbres, envahissent leur vie. C’était la question des disciples de Jésus au moment de sa mort et lors des premières apparitions du Ressuscité. C’était sûrement la question des rapatriés voici cinquante ans, quand ils durent quitter la terre d’Algérie où ils étaient nés. C’est encore celle de nos frères chrétiens, éprouvés en Syrie ou en Irak, dont je reviens voici trois jours. C’est la nôtre au jour des épreuves.

En construisant cette église dédiée à Notre-Dame d’Afrique au centre de la nouvelle commune de Carnoux, les pionniers de ce temps tout proche de nous ont voulu dire : « Dieu est avec nous ! Il est présent dans cette demeure. Il est présent dans notre histoire, dans notre foi, notre espérance, notre charité. Venons, ici, goûter sa présence fidèle, venons nous nourrir de sa Parole d’espérance et de son Pain de vie. Venons le rencontrer pour sentir sa main qui nous accompagne et nous montre le chemin du renouveau. Venons prier celle qui a tenu debout au pied de la croix. Jésus nous l’a donnée pour mère. »

Chers frères et sœurs, la Parole de Dieu que nous avons entendue en ce cinquième dimanche de Pâques vient nous encourager, nous éclairer, nous pousser en avant. Le passage de l’Apocalypse nous montrait la vision de la fin des temps, ce rassemblement autour du Dieu vivant. Une voix forte criait : « Voici la demeure de Dieu avec les hommes ; il demeurera avec eux et ils seront ses peuples, et lui-même, Dieu avec eux, sera leur Dieu. Il essuiera toute larme de leurs yeux et la mort ne sera plus, et il n’y aura plus ni deuil, ni cri, ni douleur. Celui qui siégeait sur le trône déclara :" Voici que je fais toutes choses nouvelles". »

Dieu est celui qui ne cesse de faire toutes choses nouvelles. Dans nos histoires personnelles, comme dans celle du monde, il ne cesse de faire toutes choses nouvelles. Il nous offre toujours un avenir. Il nous ouvre une espérance. Au fondement de cette vie nouvelle, il y a son commandement, sa consigne : « Je vous donne un commandement nouveau : c’est de vous aimer les uns les autres. Comme je vous ai aimés, vous aussi, aimez-vous les uns les autres. » Ce n’est pas en se repliant sur soi-même qu’on ouvre l’avenir. Le moteur de la vie, c’est l’amour à la manière de Jésus. La vie marche en avant lorsqu’elle marche pour les autres et pour tous. Aujourd’hui, comme à toute époque, il y a des forces qui répandent la mort et d’autres qui, envers et contre tout, réconcilient, font confiance, servent les plus éprouvés, cherchent la justice, écoutent le Dieu de la vie, lui qui dit : « Aimez-vous les uns les autres comme je vous ai aimés ! » Il est le Dieu de la Vie !

J’aime voir Paul et Barnabé faire le tour des communautés de Syrie et du pourtour méditerranéen pour encourager, pour soutenir la foi et l’espérance, pour dire : « Il nous faut passer par bien des épreuves pour entrer dans le Royaume ! » Il y a vingt ans étaient assassinés les moines de Tibhirine au cours de cette décennie noire qui a frappé l’Algérie. Leur chemin spirituel avait guidé leur choix de rester auprès des populations au milieu desquelles ils vivaient. Leur vocation le leur permettait.
À la question : « Dieu est-il avec nous ou bien n’y est-il pas ? » Ils ont répondu : « Là où sont amour et charité : Dieu est présent ! »

Que Notre-Dame d’Afrique soutienne chacun dans sa marche sur son chemin de vie !

+ Georges Pontier
Archevêque de Marseille

Dernière mise à jour : Lundi 25 avril 2016