Accueil > Diocèse > L’archevêque : Mgr Georges Pontier > Paroles de Notre Evêque > Homélie pour la Veillée pour la vie naissante 30.11.2013

Homélie pour la Veillée pour la vie naissante 30.11.2013

Quel mystère que la vie humaine, que notre vie ! Quel mystère que l’être humain que nous sommes !
« Qu’est-ce que l’homme pour que tu penses à lui, le fils d’un homme, que tu en prennes souci ? » demande le psalmiste.

Dans cette veillée de prière, en ce premier dimanche de l’Avent, au terme de l’année de la foi, nous sommes là devant le Seigneur, le Maître de la vie et nous prions.
Nous rendons grâce pour le don de la vie. Nous nous mettons à l’écoute de la Parole de Dieu.

Nous venons d’entendre comment l’auteur biblique éclaire cette réflexion première, ancienne et toujours actuelle. « Où es-tu donc ? » appelle Dieu en s’adressant à l’homme : « Où es-tu donc ? » L’homme répondit : « Je t’ai entendu dans le jardin, j’ai pris peur parce que je suis nu, et je me suis caché. »
L’homme va-t- il se couper de l’amour de celui qui l’a créé au risque de prendre peur, de se cacher, de se retrouver nu, de ne plus savoir où il en est ?

L’harmonie de la confiance et de l’amour est rompue. Rompue entre l’homme et son Dieu, entre l’homme et la femme, entre le père et la mère, bientôt entre Abel et Caïn. Si l’on quitte le dynamisme de l’amour, de l’amour et du respect de l’autre et qu’on veuille se faire le centre de la vie, l’origine de tout, voilà qu’on se retrouve avec ses propres peurs, sa solitude et la mort de l’autre comme hypothèse souhaitable.
Oui, ce soir, ici, nous voulons rendre grâce au Dieu de qui vient toute vie, à celui qui a un amour unique pour tout être humain, à celui qui est venu prendre chair de notre chair.

Dans quatre semaines nous célébrerons Noël. Nous redirons notre foi au fils unique devenu enfant d’homme pour révéler la paix qui vient de Dieu et nous sauver de l’éloignement de Dieu.
Dieu est avec nous, Emmanuel sera son nom. Il n’a pas renoncé à épouser la fragilité humaine. Mais l’homme n’est fragile que s’il reste seul ! L’homme est fort de sa relation à Dieu et de ses relations diverses vécues dans l’amour. L’homme est fort de cette force qu’il reçoit quand il s’ouvre aux autres, s’abandonne et fait confiance.

Vous le savez, chaque premier samedi du mois à 11 heures à Notre Dame de la Garde on fête ceux qui sont nés dans le mois à Marseille. Une célébration simple pour rendre grâce au maître de la Vie, à celui qui aime chaque enfant d’homme, le porte et le sauve, du premier instant de sa conception à son dernier souffle et l’accueille ensuite dans la paix de son amour.

Dimanche prochain, 8 Décembre, nous entrerons dans une année mariale, une année où nous ferons passer par Marie notre prière, nos intentions, notre chemin de vie pour qu’à sa manière et à sa suite nous avancions dans la confiance. Nous prierons pour cette humanité souffrante et pleine d’espérance.

Prions pour que nous soyons des acteurs de vie, des partisans et des défenseurs de la vie chaque fois qu’elle est attaquée, blessée ou niée.

Béni soit Dieu, le Dieu des Vivants, Source de toute vie et de tout amour, Dieu de tendresse et de miséricorde, Dieu, Trinité d’amour, Père, Fils et saint Esprit.
Amen.
+Georges Pontier

Dernière mise à jour : Dimanche 1 décembre 2013