Accueil > Diocèse > Services diocésains > Pastorale de la santé > Journée du malade : message de Sr Mireille Mion

Journée du malade : message de Sr Mireille Mion

En 1993, le pape Jean-Paul II décrétait Journée mondiale du Malade la date du 11 février, jour de la fête de Notre Dame de Lourdes, qui correspond à la date de la première apparition de la Vierge Marie à Bernadette Soubirous.

Dans son message pour la première Journée mondiale du Malade, Jean-Paul II mettait l’accent sur la nécessaire humanisation des soins, et sur le respect dans lequel doit être assurée la prise en charge des malades ; il insistait sur le fait que s’occuper des malades est aussi une manière de travailler à la paix, en diffusant une culture de prise en compte de l’autre fragile, malade... Il rappelait aux malades combien est important le témoignage de foi qu’ils peuvent donner dans leur manière de vivre leur maladie, rendant manifeste la proximité du Christ et sa présence vivifiante au coeur même de l’épreuve de la maladie.
http://w2.vatican.va/content/john-p...

Tous les ans, un message est délivré par le Saint-Père à cette occasion. Cette année, le thème développé par le pape François est « "Voici ton fils... Voici ta mère". Dès cette heure là, le disciple l’accueillit chez lui. »

En France, le Service national de la Pastorale de la santé (qui dépend du Pôle Famille et Société) propose chaque année de célébrer le Dimanche de la santé, à la date du dimanche le plus proche du 11 février. Occasion de mettre à l’honneur les personnels soignants, les aidants familiaux, les aumôniers, les bénévoles du Service évangélique des malades (SEM), ainsi bien sûr que les malades, les personnes âgées, ou celles en situation de handicap.
Un livret est édité dont le thème est toujours en lien étroit avec la liturgie de ce dimanche-là. Cette année le thème proposé est "Montre-moi ton visage".

Le Service diocésain de la Pastorale de la santé propose chaque année un temps pour s’approprier ce thème, qui nous renouvelle dans notre approche des personnes qui nous visitons, et permet aussi d’approfondir l’un ou l’autre aspect de la foi.
Les paroisses, avec l’aide des bénévoles du SEM, sont invitées à se saisir de cette occasion à leur manière pour fêter malades et soignants.
Les initiatives sont variées : célébration du sacrement des malades ce jour-là ; procession à laquelle participent les médecins, infirmières, aides-soignants, kinés, dentistes, etc. de l’assemblée qui le souhaitent. Bénédiction finale sur les malades, ou les soignants, mobilisation de personnes plus nombreuses pour aller chercher des personnes âgées résidant en EHPAD pour leur permettre de participer à la messe paroissiale ce jour-là, intentions de prière universelle orientées sur cette réalité de la maladie et du soin, ou rédigées par des malades...

A Marseille, une messe du monde de la santé est célébrée dans le cadre de l’Octave de la Chandeleur, occasion aussi d’associer les hospitaliers des différentes hospitalités du diocèse, les étudiants en professions du soin, les bénévoles du SEM, les aumôniers d’hôpitaux et des soignants.

Sœur Mireille Mion
Déléguée diocésaine à la pastorale de la santé

Pour aller plus loin

Dernière mise à jour : Jeudi 15 février 2018