Accueil > Actualités > Eglise Universelle > Journée mondiale des communications sociales 13 mai 2018

Journée mondiale des communications sociales 13 mai 2018

Chaque année, depuis le concile Vatican II, les catholiques sont invités à participer à la « Journée Mondiale des Communications Sociales » Le thème cette année choisi par le pape François est : « La vérité vous rendra libres » (Jn 8, 32). Fausses nouvelles et journalisme de paix

Le 24 janvier, en la fête de Saint François de Sales (patron des journalistes), le Saint-Siège publie un message.
L’événement, qui se décline le dimanche entre l’Ascension et la Pentecôte, appelée en France « Journée Mondiale de la Communication » a pour objectif de mieux faire connaître les moyens de communication au niveau des paroisses, des diocèses et des services de l’Eglise catholique.
Au cours de cette journée placée sous l’égide de la communication, les chrétiens sont invités à découvrir les médias et les supports de communication proposés par l’Eglise, à prier pour les hommes et les femmes professionnels de la communication, à récolter des fonds pour soutenir les services diocésains de l’information et de la communication.

À chaque époque, l’Église a su utiliser les moyens disponibles pour répondre aux défis toujours nouveaux et communiquer l’Évangile. Elle utilise donc les moyens actuels : sites Internet, blogs, newsletters, bulletins diocésains, journaux paroissiaux, affiches, radio et télévision, édition. Et pour adapter sa communication aux mutations engendrées par les nouvelles technologies, elle a aussi besoin de former ses responsables.

Le pape à la fin de son message invite, s’inspirant d’une prière franciscaine, à nous adresser à la Vérité en personne :

Seigneur, fais de nous des instruments de ta paix.
Fais-nous reconnaitre le mal qui s’insinue dans une communication qui ne crée pas la communion.
Rends-nous capables d’ôter le venin de nos jugements.
Aide-nous à parler des autres comme de frères et de sœurs.
Tu es fidèle et digne de confiance ; fais que nos paroles soient des semences de bien pour le monde :
Là où il y a de la rumeur, que nous pratiquions l’écoute ;
Là où il y a confusion, que nous inspirions l’harmonie ;
Là où il y a ambiguïté, que nous apportions la clarté ;
Là où il y a exclusion, que nous apportions le partage ;
Là où il y a du sensationnalisme, que nous usions de la sobriété ;
Là où il y a de la superficialité, que nous posions les vraies questions ;
Là où il y a des préjugés, que nous suscitions la confiance ;
Là où il y a agressivité, que nous apportions le respect ;
Là où il y a la fausseté, que nous apportions la vérité.
Amen.

Du Vatican, 24 janvier 2018

Mémoire de Saint François de Sales

Dernière mise à jour : Lundi 14 mai 2018