Accueil > Diocèse > Services diocésains > Service de la Catéchèse > L’Eveil à la Foi fait la fête

L’Eveil à la Foi fait la fête

Le 6 mai, une grand fête des enfants de l’éveil à la foi a eu lieu au Mistral. Au programme, un conte biblique, des ateliers, une célébration et un gouter partagé.

« Au commencement, j’étais une feuille blanche. Puis, au fil de la journée, je suis devenu un « mouton mignon ». Bien au chaud sous mes boules de coton, faites avec amour par les enfants, j’ai suivi un « Bon Berger » dans un enclos au milieu d’un décor bucolique. Et maintenant, tous les soirs, je m’endors dans les bras d’un petit enfant, qui a mis toute sa confiance dans ce « Bon Berger ». »
Elle est jolie cette histoire, et elle est vraie.

En effet, le samedi 6 mai, le Service Diocésain de la Catéchèse recevait les enfants d’Eveil à la Foi du diocèse de Marseille, dans les murs de la Maison Diocésaine : Le Mistral.

Enfants et parents accompagnés des catéchistes et parfois du prêtre, arrivent vers 14H30 et sont accueillis autour d’une boisson sous un arc-en-ciel magnifique qui annonçait le beau temps dans cette après-midi pluvieuse. Et c’est au chant de « Cueillons la vie » que les enfants se rassemblent autour de Leïla pour écouter le conte « Yaël, le berger » mimé par un jeune berger. Ce jeune berger a un bâton qui sera le relais entre les enfants pour un échange d’où sortira de belles réflexions ; Sœur Marie-Anne, dans une autre salle, avec les grands frères et sœurs réfléchissent aussi sur le thème de la journée.

Les jeunes scouts venus en renfort, participent à la confection des « moutons mignons » puis entraînent les enfants dans la cour du Mistral qui s’anime des cris et rires provoqués par les jeux des « frères aînés ».
Il faisait gris et les organisateurs étaient inquiets, mais par enchantement au moment du goûter le soleil brille et les enfants et les parents peuvent se détendre et échanger dehors en mangeant les gâteaux « fait maison » apportés par les mamans.

La journée se termine par une célébration de la Parole, « Je suis le Bon Berger, je connais mes brebis » répètent les enfants, « elles me suivent » « elles ne craignent rien » « je donne ma vie pour mes brebis ».
« A ce moment-là, reprend le « mouton mignon » je passe la porte de l’enclos avec mon petit berger pour nous engager à suivre Jésus. Car en cette fin d’après-midi, je sais que c’est lui le « Bon Berger » et à ce moment-là les adultes entonnent un Notre Père que nous mimons avec conviction.

La célébration s’achève, « Merci, Dieu merci » pour cette belle rencontre. Je reviendrai dans mon enclos l’année prochaine, le 19 MAI 2018 »

L’Equipe du Service Diocésain de la Catéchèse.

Dernière mise à jour : Jeudi 6 juillet 2017