La résurrection de Lazare

Celui que tu aimes est malade" :
… il y a de l’amour en Dieu.

Nous le savons, nous le répétons :
Dieu est amour.
Mais cet amour de Dieu
est bien souvent chez nous comme un simple leitmotiv :
nous le savons, nous le répétons,
mais est-ce que nous en vivons,
de cet amour ?

Car ce Dieu d’amour
nous le maintenons bien loin.
Nous le maintenons dans le froid et la distance de sa divinité.

Mais voilà qu’avec le Christ,
il ne s’agit pas simplement d’être serviteur, ni disciples.

Avec le Christ,
nous sommes appelés à être ses amis.

"Celui que tu aimes est malade" :
… il y a de l’amour en Dieu,
et nous sommes appelés
à entrer dans l’intimité
d’une amitié avec Dieu.

Un Dieu qui, comme un ami,
pleure sur la tombe de son ami.
Un Dieu qui, comme un ami,
ne s’arrête pas au verrou de la mort.
Un Dieu qui, comme un ami,
partage sa vie et appelle à la Résurrection.

Comment résister à l’amitié d’un tel Dieu ?
Pourquoi craindre encore qu’il enlève la pierre de nos tombeaux ?
Nous laisserons-nous enfin toucher par la proximité de son humanité ?

C’est de la vie, de la vie éternelle qu’il s’agit !
Elle est là,
Elle est là, à portée d’amitié...

Pascal Sevez s.j

Dernière mise à jour : Mercredi 22 mars 2017