Accueil > Laudato Si

Laudato Si

Parue en 2015, l’encyclique « Laudato Si’ » du pape François est aujourd’hui d’une actualité brûlante, alors que notre monde est en prise avec des défis inédits. Dernier en date, la pandémie liée au coronavirus a engendré une crise systémique, dont les conséquences jettent une lumière crue sur les limites de notre modèle planétaire. Un appel urgent à méditer « Laudato Si’ » et à passer à l’action pour promouvoir une écologie intégrale, là où nous sommes.

Tout est lié. Le Pape François le martèle au fil des pages de l’encyclique « Laudato Si’ », dont nous fêtions en 2020 le cinquième anniversaire. Et pourtant, ce texte prophétique n’a pas pris une ride, au point même de résonner comme jamais avec une actualité mondiale qui révèle à quel point la crise écologique est une crise à la fois environnementale, économique et sociale. Avec lui, nous prenons conscience de notre fragilité et de notre interdépendance avec le monde vivant, tout en constatant notre aveuglement quant à la capacité de l’Homme à maîtriser son environnement sur fond de croissance infinie.

Matière à réflexion

Avec « Laudato Si’ », le pape François, en écho aux encycliques sociales écrites par ses prédécesseurs, dénonce l’inanité d’un « paradigme technocratique », érigeant la technique comme réponse universelle à toute problématique. En sacrifiant la nature comme norme et comme refuge au profit des intérêts de circonstance, ce principe erroné a accouché d’un monde globalisé, confronté aux limites du réel et dont les plus fragiles sont les premières victimes. Dès lors, l’encyclique nous appelle à une conversion écologique, un changement de perspective, de regard. En renonçant à envisager tout développement d’abord en termes d’avoir, alors que la véritable croissance de nos sociétés humaines implique d’être pensée en termes d’être.

Tous concernés

Dès lors, nous sommes tous concernés : croyants et non croyants, simples citoyens, parents, décideurs, investisseurs, éducateurs, soignants, pasteurs… Il en va de notre responsabilité individuelle et collective. Une responsabilité qui consiste à répondre simplement à la demande du Christ : « Donnez-leur vous-mêmes à manger. » Et le miracle du développement partagé advient, résumé en quelques mots, au cœur même de ce passage d’évangile sur la multiplication des pains : « Et il en resta ».

Encyclique Laudato Si