Accueil > Prier > Fêtes liturgiques > La Pentecôte > Vidéo et homélie de Mgr Pontier : veillée de Pentecôte

Vidéo et homélie de Mgr Pontier : veillée de Pentecôte

En vidéo. La veille de la Pentecôte, une foule nombreuse est venue entourer les 208 catéchumènes que Mgr Pontier a appelés pour recevoir le sacrement de confirmation

L’homélie de Mgr Pontier
Confirmation des adultes
La Major - Samedi 23 mai 2015

Dieu est fidèle ! Le Christ avait demandé à ses disciples d’attendre dans la prière l’Esprit qu’Il répandrait sur eux.
Et cinquante jours après la Pâque, quelques jours après l’Ascension, au matin de la fête de Pentecôte, voici l’expérience du don de l’Esprit Saint et de ses fruits dans le cœur des apôtres et dans la vie du monde. Et ces fruits, quelques années plus tard, l’apôtre Paul pourra les décrire comme nous l’avons entendu tout à l’heure : amour, joie, paix, patience, bonté, bienveillance, fidélité, douceur, maitrise de soi ! Et tout à l’heure, dans la prière, d’autres noms encore seront prononcés pour décrire ces dons de l’Esprit ou bien, si vous préférez, ce qui se passe dans le cœur et dans la vie de ceux qui accueillent l’Esprit Saint !

Et voilà que ce soir, vous-mêmes, vous venez le cœur grand ouvert pour accueillir l’Esprit Saint en vous-mêmes. Vous venez laisser Dieu poursuivre son œuvre de salut, de guérison, de lumière, de paix, de confiance en vos cœurs.
Ce qui s’est passé à la première Pentecôte demeure pour nous rempli d’enseignements et notre expérience de l’Esprit rejoint celle qu’ont faite les apôtres.
On les voit parlant avec assurance, sûrs que Christ ne les a pas abandonnés, sûrs qu’Il poursuit son œuvre de salut dans ce monde. La venue de l’Esprit Saint, comme un grand souffle, a balayé en eux toutes leurs peurs, leurs incertitudes, leurs doutes. Dieu nous aime vraiment. Le Christ est venu pour nous sauver. L’Esprit est donné pour nous conduire dans la vie. Convertissez-vous. Faites-lui une place de choix dans vos vies. Devenez ses amis. Vivez comme des frères. Voilà leur message, leur certitude !
Et vous-mêmes, chers amis, c’est déjà ce que vous avez expérimenté en cheminant vers votre baptême cette année, puis vers l’eucharistie et maintenant vers la confirmation, rejoints par tous ceux qui ayant été baptisés enfants s’étaient tenus plus ou moins loin du Christ et de son corps qui est l’Eglise. Et dans les lettres que vous m’avez écrites, vous en témoignez.
Ainsi un de vous écrit : « La préparation m’a aidé à comprendre et croire encore plus en Dieu, dans mon quotidien et c’est important à mon âge, car je sais maintenant qu’il est toujours avec moi et je ne m’inquiète plus pour l’avenir. Nous sommes dans un monde difficile à vivre, mais ma plus grande peur est la solitude. Mais à présent, je sais que je ne serai jamais seul. C’est cela que m’a appris ma préparation. Les voies de Dieu sont impénétrables mais j’ai une totale confiance en Lui, et je pense que c’est le bon moment pour prendre corps avec ma deuxième famille. »
Beaucoup d’entre vous peuvent se reconnaître en ces mots, en cette expérience. Oui, vous avez expérimenté la présence de Celui qui triomphe de nos peurs et qui nous remet sur la bonne voie avec l’Eglise.

Vous l’avez noté, une autre dimension de Pentecôte consiste dans cette expérience de la fraternité, de l’entente, de la compréhension entre les peuples du bassin méditerranéen. C’est encore l’œuvre de l’Esprit Saint. Non seulement Il travaille le cœur des disciples, mais Il travaille aussi le cœur de tous les hommes de bonne volonté pour les conduire à vivre leurs différences en se comprenant, comme des frères ! Vous expérimentez cela avec les chemins de pardon à rouvrir dans vos vies familiales parfois, ou dans des chemins de réconciliation plus complexes encore quand vous vivez des ruptures de tradition, de culture, et même de religion. La nouveauté de la rencontre du Christ pousse à la fraternité, à la réconciliation, à l’émerveillement de son œuvre patiente et multiforme en ce monde. Et nous-mêmes, nous devons être des artisans de paix, de pardon, de réconciliation. Et vous savez bien combien c’est une des tâches essentielles dans la société, dans ce bassin méditerranéen et dans le monde.
Saint Paul enfin, lorsque lui-même a fait sa Pentecôte, a accueilli le don de l’Esprit par l’imposition des mains d’Ananie à Damas, a témoigné des fruits de cette rencontre. Il y a trouvé lumière, conversion, nouveauté, sagesse. Il a su percevoir les chemins qui conduisent à plus de vie et ceux qui sont des chemins de mort. Et tout à l’heure, nous avons entendu son exhortation : « Puisque l’Esprit nous fait vivre, marchons sous la conduite de l’Esprit. » L’une d’entre vous m’écrit : « C’est grâce à Jésus que je suis ce que je suis devenue. »
Oui, accueillez ce Jésus, accueillez son Esprit. Surtout, demeurez sous sa conduite. Vous pourrez y demeurer en vous appuyant sur la vie en Eglise avec les autres baptisés, en priant, en communiant, en approfondissant votre vie chrétienne, en vivant dans la charité pour les plus démunis, en vivant pleins de bonté, de bienveillance, de joie.
« Viens Esprit saint ! Viens sur nos frères et sœurs qui le demandent, le désirent, t’attendent.
Viens sur nous tous : renouvelle en nous la foi, l’espérance et la charité. Garde-nous sur tes chemins de vie. Fais de nous les témoins de la vie nouvelle que nous recevons de Toi, qui nous comble et nous réjouit. Donne-nous un vrai cœur de fils et de fille de Dieu. Aide-nous à vivre comme des frères et des sœurs sur cette terre que Tu aimes tant. »
Amen.

+ Georges Pontier
Archevêque de Marseille

Dernière mise à jour : Lundi 24 août 2015