Accueil > Diocèse > L’archevêque : Mgr Georges Pontier > Paroles de Notre Evêque > Message de Mgr Pontier pour le carême 2015

Message de Mgr Pontier pour le carême 2015

Une église diocésaine en carême : Avec toute l’Église, nous voici en Carême durant ces quarante jours de marche qui nous conduiront à célébrer la Pâque du Seigneur, à renouveler notre foi de baptisés. Le peuple de Dieu, durant sa marche dans le désert, se demandait : « Dieu est-il avec nous ou bien n’y est-il pas ? »

C’est cette même question profonde que se posent les hommes et, parmi eux, les croyants, particulièrement au moment des épreuves.
La Parole de Dieu va nous accompagner pour purifier nos coeurs, éclairer nos intelligences et nourrir notre amitié avec Lui.
Je vous invite à vous demander quelle est la place que vous faites à la lecture quotidienne de la Parole de Dieu dans vos vies personnelles, familiales et dans la vie des communautés chrétiennes.
Puis-je vous encourager à essayer de lire en couple, en famille, les textes de la liturgie quotidienne ?
Invitez le Seigneur dans votre maison, dans votre coeur et dans vos liens familiaux.

Faisons place à la Parole de Dieu.
Ce Carême nous saisit dans le contexte de notre société française : débats sur la fin de vie, événements violents du mois de janvier et grandes manifestations du dimanche 11, tensions et questions en Europe, violences dans notre ville et dans la société, analyses diverses de la réalité plurielle et pluri-religieuse de notre pays, débats sur la place à faire aux étrangers, travail du dimanche, approche des élections et bien d’autres préoccupations encore.
Le Carême peut être un temps de réflexion pour éclairer ces questions à la lumière de l’Évangile et de l’enseignement de l’Église.
Nous nous contentons trop facilement d’analyses socio-politiques univoques.
Le pape François, dans son message de Carême, nous invite à rompre avec la mondialisation de l’indifférence et à nous engager dans des comportements marqués par un souci de respect, de service, d’accueil.
Puis-je vous inviter à vérifier vos engagements généreux pour les plus pauvres ?
Puis-je vous inviter à regarder la réalité de vraies rencontres avec des personnes ayant une autre religion ou n’ayant pas de religion ?
Brisons les murs que dressent entre nous les peurs et les ignorances.

Faisons place à la fraternité
Ce Carême est enfin un temps de renouvellement spirituel et d’accompagnement des catéchumènes qui seront initiés par la célébration des sacrements de la Pâque.
Dans ce renouvellement, le jeûne et l’abstinence du vendredi trouvent leur place comme une pratique qui associe nos corps au combat intérieur pour accéder à la vraie liberté, à celle qui travaille à nous faire devenir ce que nous sommes : des enfants de Dieu et des frères humains.
Puis-je vous inviter à inscrire ces pratiques recommandées par l’Église dans vos vies et à les accompagner bien sûr d’une présence plus régulière à l’eucharistie et de la célébration du sacrement de la réconciliation ?

Faisons place à l’oeuvre de Dieu en nous.
Notre foi nous ouvre à la présence d’un Dieu qui se fait tout proche de nous, d’un Dieu qui marche avec nous,qui nous précède pour triompher du péché et même de la mort.
Que notre espérance se donne à voir.
Nous sommes aimés par un Dieu qui nous a aimés jusqu’au bout en son Fils bien-aimé.Nous sommes aimés de Dieu.
Soyons des témoins de cet amour.

+ Georges Pontier
Archevêque de Marseille

Dernière mise à jour : Mercredi 22 février 2017