Accueil > Diocèse > L’archevêque : Mgr Georges Pontier > Paroles de notre archevêque > Homélie 26 janvier 2014:Ordination épiscopale de Mgr Jean-Marc (...)

Homélie 26 janvier 2014:Ordination épiscopale de Mgr Jean-Marc Aveline

Dans un instant se dérouleront les rites de l’ordination épiscopale du Père Jean-Marc Aveline. Il en est un qui est spécifique de cette ordination. C’est celui-ci : les évêques présents, nous nous approcherons pour lui imposer les mains, pour demander qu’il soit fait évêque par la puissance de l’Esprit et l’onction sainte. Tout de suite après ce geste, le livre de l’Evangile sera tenu sur sa tête par deux diacres, manifestant que l’évêque est soumis à l’Evangile, soumis au Christ.
Pour reprendre les mots de l’apôtre Paul que nous avons entendus dans la lecture tout à l’heure, l’évêque n’est pas un partisan, il est un disciple du Christ. Son ministère puise son sens dans son obéissance et sa soumission à l’Evangile du Christ et dans la communion avec ses frères évêques, particulièrement celui de Rome qui est serviteur de l’unité. On n’est pas ordonné évêque pour prendre le pouvoir. On ne monte pas en grade ! On est appelé pour un service spécifique : celui de veiller à ce que tout soit fait au nom du Christ dans la vie de l’Eglise qui nous est confiée. Il ne s’agit pas de chercher l’estime des fidèles au point qu’ils se déclarent pour nous ! Il s’agit d’être ensemble des disciples de Celui qui a donné sa vie pour nous, de Celui qui donne toujours la vie et la maintient dans l’amour. Il s’agit de nous déclarer ensemble pour le Christ.

L’ordination épiscopale du Père Jean-Marc Aveline ne le concerne pas lui seul. Elle parle à toute notre Eglise diocésaine. Il nous est donné un évêque auxiliaire pour que nous soyons mieux encore l’Eglise du Christ en ce temps qui est le nôtre. Voilà qu’ensemble, lui et moi-même, nous avons à veiller sur vous, à recueillir ce que l’Esprit inspire et suscite en nous tous, à maintenir nos cœurs et nos esprits tournés vers ce que nous dit le Christ, tournés vers les hommes de ce temps qu’Il aime. Notre ministère, ainsi que celui des prêtres et des diacres qui sont nos collaborateurs, nous met au service de la charité du Christ. Aujourd’hui encore, le Christ veut se donner en nourriture de lumière, de vérité et de vie. Aujourd’hui encore, le Christ veut rejoindre tous les hommes pour les réconforter, les relever, orienter leur vie vers ce qui est le meilleur. Aujourd’hui encore, le Christ veut donner au Père des fils à son image et veut faire de nous des frères et des sœurs au cœur universel. Quel bonheur de savoir le Christ à l’œuvre en ce temps qui est le nôtre !

Alors, Eglise de Marseille, rends grâce en ce jour et réjouis-toi. Sois attentive.
A l’image du Christ, ne te replie pas sur toi-même, va à l’extérieur, sors vers tes frères les hommes. Fais comme le Fils bien-aimé : Il est sorti d’auprès du Père. Fais comme Jésus qui a quitté Nazareth pour sortir vers Capharnaüm, le carrefour des nations. Va aux carrefours multiples de la vie des hommes qui vivent ici, dans la riche variété de notre diocèse.
Avance derrière Lui, annonce la Bonne Nouvelle du Royaume du Dieu présent au plus près de la vie de chacun. Réconforte, relève, fais-toi proche des malades, des étrangers, des petits. Passe ton temps à guérir les cœurs, à réconforter les éprouvés, à éclairer ceux qui sont dans les ténèbres de vies complexes et douloureuses. Rends grâce aussi pour tous les gestes de solidarité, pour les merveilles qui sortent du cœur des hommes.
Église de Marseille, entends le Christ te dire : « Venez derrière moi et je vous ferai pêcheurs d’hommes. » Que chacun marche derrière Lui et vive vraiment en baptisé dans sa vie de tous les jours. Que parmi nous, certains entendent l’appel à devenir prêtres pour que l’Eglise ne manque pas de pasteurs selon le cœur du Christ. Que parmi nous, d’autres répondent à l’appel à Le suivre dans la vie religieuse. Que beaucoup de foyers chrétiens vivent la joie du mariage selon l’Evangile. Et qu’enfin vous, les baptisés laïcs, vous soyez dans le monde des ouvriers de l’Evangile de la paix, de la justice, de la fraternité. Et qu’ensemble, nous soyons des témoins de la joie de l’Evangile.

Oui, mes amis, laissons nos vieux filets, arrêtons de les préparer ou de les réparer dans nos barques privées pour faire toujours comme on a toujours fait. Suivons le Christ, marchons derrière Lui et à sa manière, pour prendre notre part de souffrance dans l’annonce de l’Evangile, la célébration de la gloire de Dieu grâce aux sacrements et le service des plus pauvres sur les chemins nouveaux de la mission.

Priez pour nous qui sommes évêques. Priez pour le Père Aveline. Priez le Seigneur pour que nous soyons soumis à l’Evangile, tout donnés au Seigneur, à vous tous et au ministère qui nous est confié.

Quel bonheur de connaître le Christ ! Quelle joie de se savoir aimés de Dieu !

Que Marie, la Bonne Mère, nous garde un cœur rempli de confiance et de tendresse, comme elle-même a avancé dans sa vie, et continue à nous être présente, particulièrement en cette année où nous célébrons le 800e anniversaire de la présence chrétienne sur la colline de la Garde.

Frères et sœurs, chers amis : « Qu’il est grand, l’amour dont le Père nous a comblés. Il a voulu que nous soyons appelés enfants de Dieu et vraiment, nous le sommes. »

+ Georges PONTIER
Archevêque de Marseille

Dernière mise à jour : Lundi 27 janvier 2014