L’art sacré

Une institution méconnue, la Commission diocésaine d’Art sacré…

La Commission diocésaine d’Art sacré, dont le Père Spazokilis assure la présidence, est une des commissions pastorales qui constituent l’Administration diocésaine..

Elle représente l’archevêque à qui il appartient de veiller à ce que soient observées, dans la construction ou la réfection des églises, les règles propres à l’art sacré ainsi que les normes de la tradition chrétienne.
Les commissions d’art sacré ont été rendues obligatoires dans chaque diocèse, en même temps que les Commissions de Liturgie et de Musique sacrée, depuis le Concile Vatican II , en vertu de l’article 46 de la Constitution Conciliaire sur la Sainte Liturgie. Les articles 122 à 129 ont précisé leurs missions.

La Commission diocésaine d’Art sacré du diocèse de Marseille comprend actuellement, outre son président et le Père Spinosa, responsable de la pastorale liturgique et sacramentelle, deux historiennes de l’art, deux architectes, l’organiste Jean-Robert Cain et un secrétaire. Elle se réunit une fois par mois, pour suivre l’évolution des affaires en cours, indépendamment des visites d’églises qu’elle effectue à la demande des paroisses, à l’occasion de travaux prévus et pour lesquels son avis est requis.
Elle a en effet pour première mission de leur apporter son concours pour l’aménagement des lieux de culte, de façon à ce que soient respectées les normes liturgiques, tout en veillant à l’histoire particulière de chaque sanctuaire et au respect du sens profond de la liturgie. Elle est donc à consulter dès la définition des projets afin d’aider à la prise de décision par les personnes concernées.

Elle veille également :

  • à la promotion de l’art sacré et des artistes qui l’expriment
  • à la formation des prêtres ainsi que des fidèles en ce domaine,
  • et à la conservation du patrimoine tant immobilier que mobilier qui est l’expression historique, spirituelle et matérielle du vécu de la foi au cours des siècles ; il lui appartient d’en tenir à jour l’inventaire et de promouvoir les actions qui tendent à sa sauvegarde et à sa mise en valeur.
    Elle doit, dans le même esprit, être consultée lors des projets de manifestations dans un lieu de culte.

La commission collabore naturellement avec les curés, les responsables de la liturgie, de la musique et du temporel, mais aussi avec la société civile (mairies, architectes, conservateurs, etc) dont elle est, en tant que déléguée de l’archevêque, l’interlocuteur de droit, pour aider à la prise de décision, accompagner les projets, arbitrer entre ce qui est culturel et ce qui doit demeurer cultuel, et ce, quel que soit le propriétaire légal.

Afin de mieux faire connaître et comprendre son objet, la Commission va désormais de façon régulière développer sur ce site les différents aspects de sa mission.

Commission Art Sacré

Dernière mise à jour : Lundi 12 décembre 2016