Accueil > Diocèse > L’archevêque : Mgr Georges Pontier > Paroles de notre archevêque > Une Année mariale : édito de décembre 2013

Une Année mariale : édito de décembre 2013

Ce 8 décembre, notre diocèse va entrer dans une Année mariale. L’occasion en est fournie par le 800e anniversaire d’une présence chrétienne sur la colline de la Garde et par le 150e anniversaire de la consécration de la basilique actuelle.

Notre-Dame de la Garde tient une grande place dans le coeur des Marseillais. Le site est emblématique pour notre ville. La statue de la Vierge Marie présentant le Christ au sommet du clocher revêt un sens profond pour nous, chrétiens.

Nous nous rendrons en pèlerinage, seul, en famille, en groupe, en paroisse, en diocèse, tout au long de cette année et dès ce 8 décembre, fête de l’Immaculée
Conception. Nous irons vers Celle que le Christ nous a donnée au pied de la croix comme mère spirituelle à travers Jean, le disciple bien-aimé.

Nous demanderons de grandir dans la foi en Celui qui a fait don de sa vie pour nous sauver du péché et de la mort. Sur la croix, le Christ implore le pardon et s’en remet au Père, Maître de la vie. Marie est demeurée dans la foi jusqu’au bout et elle a invité
à la confiance sans réserve : « Faites tout ce qu’il vous dira. » Marie méditait les événements et les paroles de Jésus pour que l’Esprit éclaire son intelligence et
soutienne sa foi.

Nous lui demanderons la grâce de sentir sa tendresse maternelle aux moments douloureux et éprouvants de nos vies personnelles. Nous la prions souvent pour qu’à l’heure de notre mort elle nous accompagne de sa présence et de sa prière. Le rosaire, médité, récité seul ou en groupe, accompagne la vie de bien
des catholiques. Le chapelet est sur nos tables de nuit et dans nos poches. Une prière en famille, toute simple, nous est proposée en cette Année mariale.

Nous lui demanderons la grâce d’être missionnaires comme elle le fut dès le jour de la Visitation en portant la bonne nouvelle de la naissance future de son Fils à sa cousine Élisabeth. C’est par un mouvement de charité vers elle que la rencontre se fait et que le Magnificat est chanté ! Que nos actes de charité fassent rayonner Celui qui est Amour que nous portons en nous et qui nous inspire les gestes de fraternité pour
aujourd’hui. Que notre foi soit rayonnante.

Nous lui demanderons la grâce de la communion ecclésiale. Marie a accompagné la vie de la première communauté. Elle était au Cénacle avec les premiers disciples. Elle était là avec eux le jour de Pentecôte. Elle a témoigné de sa foi et de sa vie spirituelle auprès de ces premiers témoins. Elle a oeuvré à sa manière dans l’Église naissante. Elle a accompagné Jean dans son ministère ainsi que les premiers responsables.
Nous la prierons pour ceux qui aujourd’hui guident les communautés chrétiennes et pour les vocations.

Que cette Année mariale soit une année de grâce pour notre Église diocésaine et que notre prière s’étende à tous ceux dont nous partageons la vie quotidienne.

+ Georges Pontier

Dernière mise à jour : Mardi 10 décembre 2013