Accueil > Actualités > Eglise Universelle > Voyage des élus de la Province de Marseille au Vatican > Voyage des élus de la Province de Marseille au Vatican : entretien avec Mgr (...)

Voyage des élus de la Province de Marseille au Vatican : entretien avec Mgr Pontier

Entretien réalisé pour la CEF par Romilda Ferrauto, le 12 mars, à l’issue de l’audience accordée par le pape François aux quelque 300 élus et évêques de la Province ecclésiastique de Marseille réunis pour quatre jours au Vatican.

(La question migratoire était au centre du discours du pape. Le Saint-Père a évoqué les migrants et les réfugiés qui ont fui leurs pays à cause de la guerre, de la misère, de la violence et à ce qui a déjà été fait pour leur venir en aide. Il s’agit, pour lui, de persévérer dans la recherche de moyens compatibles avec le bien de tous, pour les accueillir, les protéger, promouvoir leur développement humain intégral et les intégrer.) Le but de cette visite était « d’aller à la rencontre des différents collaborateurs du Saint Père pour une plus grande connaissance de l’Église et de son fonctionnement » et « de permettre des échanges dépassionnés et des dialogues constructifs ».

Q/ Un voyage d’études à Rome pour mieux faire connaître l’Église catholique au monde politique. Un premier bilan ?

R/ On peut se réjouir de cette rencontre et du nombre d’élus qui ont répondu positivement, qui ont trouvé dans cette proposition quelque chose qui parait les intéresser bien sûr mais qui correspondait aussi à leur responsabilité. Il me semble que c’est cela qui a fait leur joie d’être ici et de vivre ce moment.Tout d’abord, ils se sont se retrouvés entre élus de la même Province, mais élus de bords différents – il y a eu une espèce de rupture, entre guillemets, des oppositions habituelles sur le terrain. On est venus ensemble pour créer des liens et pour réfléchir et travailler. Deuxième point important : la figure du pape François rejoint beaucoup de nos contemporains, dans la diversité bien sûr, parce que sa manière d’aborder les grandes questions part toujours des plus petits, des plus faibles et de la défense des droits de l’homme.

Q/ Est-ce que vous attendez des résultats concrets de cette démarche ?

Dernière mise à jour : Jeudi 15 mars 2018